Le temps des cerises

C’est le temps des cerises, sus aux arbres !

En Alsace, dont c’est le fruit emblématique, nous sommes bien lottis pour cela, avec des cerisiers un peu partout, dont certains totalement abandonnés en plein coeur de la nature. Certains arbres sont si chargés qu’il faut bien les soulager un peu ;)

DSC01902Des cerises mûres de toutes les couleurs : rouges, blanches, roses…

DSC01903Et cerise sur le gâteau, si l’on peut dire, ou plutôt cerise au sommet du palais des saveurs (en tout cas, pour moi), la cerise noire de Westhoffen (laquelle commune s’est décrétée capitale de la cerise), un régal !

DSC01984Et les arbres en sont tout pleins !

DSC01976DSC01972Vive l’été, vive la nature qui nous comble de ses grâces, vive la vie !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

La saison de l’eau de Bouleau est arrivé !

La sève monte dans les branches de l’arbre de bouleau en ce moment et on peut la récolter !
L’an dernier, on pouvait commencer à la récolter plutôt vers le 15 mars et, en 2013, vu le froid qui s’est installé durablement, ça a commencé fin mars début avril.
Vous pouvez vous référer à mon article de l’année dernière car la procédure pour obtenir de l’eau de bouleau est la même, à la différence que maintenant j’utilise des verres à bière de 1 litre !
C’est plus pratique et cela évite que l’eau de bouleau déborde durant la nuit.

http://mangercru100brut.com/leau-de-bouleau

Verre de bière de 1 litre

Verre de bière de 1 litre qui se rempli doucement de la sève de Bouleau.

Verre de bière de 1 litre au pied de l'arbre

Verre de bière de 1 litre au pied de l’arbre.

A la différence de la bière, vous pouvez boire la sève de bouleau sans modération !

Quelles sont d’ailleurs les bienfaits de l’eau de bouleau ? La sève de bouleau est l’alliée du printemps car elle permet de détoxifier le corps. Diurétique, elle permet la libération et l’élimination des toxines, elle a une action anti-inflammatoire et analgésique et stimule le système immunitaire.

La sève de bouleau se consomme fraîche, vivante, dans les 24 heures suivant la récolte, conservée au frais. Bon à savoir cependant : pour retarder sa fermentation, on peut y ajouter quelques clous de girofle.

Bonne récolte et à bientôt !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Mon Bilan biologique sanguin de janvier 2013

Mon Bilan biologique sanguin de janvier 2013 satisfait mon médecin traitant.

Ma tension artérielle est de 12/8 cmHg et le battement du cœur au stéthoscope est normal.

Mon poids au 16/01/2013 : 63,7 kg

Voir ci-dessous mes résultats :

Bilan_biologique_sanguin_012013HEMATOLOGIE_012013BIOCHIMIE_SANGUINE_012013BIOCHIMIE_SANGUINE_HORMONOLOGIE_012013ELECTROPHORESE_DES_PROTEINES_012013IMMUNO_ENZYMOLOGIE_SEROLOGIES_012013Mon taux de protéines a augmenté depuis la dernière analyse. La vitamine D a descendu, mais nous sommes en hiver !

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Mes analyses sanguines 2013… et précédentes

J’ai également fait des analyses de sang, j’en avais déjà fait – mais moins détaillées – en août dernier.

Selon le médecin, tout est bien. J’ai quand même un taux de cholestérol relativement haut, mais ce n’est pas du mauvais cholestérol. Quand je pense que cela devait faire 15 jours que je n’avais pas mangé un seul oléagineux ni aliment gras (à part un peu de durian), parce que je n’en avais aucune envie et que je faisais presque une cure uniquement d’orange (et tout de même miel et dattes), sans compter que j’étais à nouveau passée à un seul repas par jour (ce qui explique sans doute le taux d’urée)… ;-)

HEMATOLOGIE_012013_c

BIOCHIMIE_SANGUINE_12013_cBIOCHIMIE_SANGUINE_HORMONOLOGIE_012013_cIMMUNO_ENZYMOLOGIE_012013_c

Mes précédentes analyses :HEMATOLOGIE_092012 LIPIDE_092012META_PHOSO_CAL_092012

D’autres analyses qui datent d’il y a 13 ans ! J’avais du cholestérol…
BIOCHIMIE_SANGUINE_012000HEMATOLOGIE_112000

 

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Analyse métaux lourds 2012

Voici mes analyses de métaux lourds qui datent de janvier 2012. Dans un premier temps, je souhaitais pas les mettre en ligne car il est délicat d’interpréter les informations de ces analyses, qui sont la copie de la copie, avec des valeurs usuelles non communiquées ! C’est vague…

J’ai envoyé un courriel à Biomnis pour demander un document (en numérique) plus lisible : aucun retour !
Ces analyses sont hors nomenclature (le laboratoire qui m’a fait la prise de sang a dû me rappeler pour faire d’autres prises de sang complémentaires, car la procédure est spéciale ! Ces analyses sont rares !), en plus elles ne sont pas remboursées !

Pour tester le mercure, il y a le test des porphyrines urinaires. Et il y a un test mercure qui teste les vapeurs de la bouche !

« Mercure dentaire – La France opte enfin pour l’interdiction »

Que Choisir Santé, novembre 2012

Que Choisir Santé indique en effet que « le 28 juin 2012, la Direction générale de la santé court-circuite l’Agence nationale du médicament (Ansm) et reconnaît que « compte tenu des préoccupations environnementales et des questions émergentes relatives aux conséquences de la multi-exposition et aux effets des faibles doses, […] les autorités françaises ne s’opposent pas à une suppression des amalgames au mercure ». Le magazine remarque que « ce revirement est une avancée majeure car la France, qui consomme un tiers des amalgames de toute l’Europe, demeurait le seul pays européen à s’opposer officiellement à leur remplacement. Le mercure, interdit de poubelle, continuait à être recommandé pour les dents des Français à raison de 17 tonnes par an ! ».
Que Choisir Santé observe que « depuis plus de 10 ans, les preuves de toxicité s’accumulent et plusieurs pays l’ont interdit (Norvège, Danemark, Suède). La position de la France bloquait toute avancée réglementaire européenne et, par un effet de cascade, la réglementation mondiale ».
« D’après Marie Grosman, biologiste et conseillère scientifique de l’association Non au mercure dentaire, les médecins français sont peu formés à l’intoxication au mercure qui, selon l’association, serait pourtant impliquée dans de nombreuses pathologies telles que maladie d’Alzheimer, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, maladies auto-immunes, syndromes dépressifs, syndromes de fatigue chronique, hyperactivité, etc. », souligne la revue.

A visiter :
http://www.filariane.org/intoxication-aux-metaux-dits-lourds.html

Autre documents :

Guide cosmetox

REACH

Voir ci-dessous mes résultats :

DOSAGE DES METAUX LOURDS SANGUINS

Analyse Argent Analyse Etain Note honoraire Biomnis 2011 Analyse Cuivre Zinc Analyse Mercure

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

cru et végétalisme

J’ai pu lire cet article et il a l’intérêt de questionner le cru et de mettre en exergue certaines incompréhensions véhiculées par le net :
http://www.bodyscience.fr/?Le-vegetalisme-est-il-bon-a-la

Aussi, je rajoute mon point de vue.

Crudivore ne veut pas dire végétalien. C’est une association souvent faite, certainement parce qu’aux USA c’est cette forme de crudivorisme qui est la plus médiatisée. Il existe cependant des crudivores qui mangent des protéines animales. C’est assez frustrant de se retrouver systématiquement associé aux végétaliens, parce qu’alors notre façon de manger cru est mal perçue !

Nous sommes plusieurs crudivores à nous faire suivre par des médecins et à faire des analyses sanguines régulièrement. A ce jour, les résultats montrent que nous ne souffrons d’aucune carence. Vous pouvez consulter, sur ce blog (http://mangercru100brut.com/mon-analyse-sanguine-de-septembre-2012/http://mangercru100brut.com/mon-analyse-sanguine/http://mangercru100brut.com/analyse-metaux-lourds-2012/), les rapports d’un crudivore par exemple.

Je trouve intéressant de rappeler également qu’il n’y a aucune étude scientifique qui affirme qu’il faille manger des aliments cuits.

Je ne pense pas être en mesure de savoir si globalement les humains digèrent bien ou non leur nourriture « traditionnelle » tellement les paramètres à prendre en compte sont nombreux (les pesticides, les métaux lourds, le stress, la fatigue, etc). Ce que je trouve intéressant, c’est que chacun chemine sur ses choix alimentaires de façon consciente, quels que soient ces choix.

Je ne trouve aucune étude scientifique non plus qui dit que ce n’est pas bon de manger cru.

Je constate que c’est plus le végétalisme que le cru qui est questionné.

Pourtant, se passer de produits animaux n’est pas non plus à risque à l’heure actuelle en France. Une simple surveillance annuelle d’éventuelle carence en vitamine B12 est largement suffisante. Comme une alimentation principalement composée d’aliments cuits a besoin également d’une surveillance annuelle : cholestérol, tension, etc. Aussi, il est à noter que parmi les controverses de la B12, il est dit que celle-ci serait détruite en bonne partie lors de cuissons prolongées. A noter également que la viande d’élevage contient de la B12 parce que les animaux en sont nourris par complément alimentaires.

Les crudivores qui mangent de la viande crue la choisisse très précautionneusement. La viande d’élevage n’est pas très digeste, pleine de gluten.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Mon Bilan biologique sanguin de septembre 2012

Mon Bilan biologique sanguin de septembre satisfait mon médecin traitant.

Ma tension artérielle est de 11/7 cmHg et le battement du cœur au stéthoscope est normal.

Mon poids était en :

  • Janvier 2012 de 56 kg !
  • Juillet 2012 de 60 kg
  • Septembre 2012 de 61,6 kg

Mon poids au 09/01/2013 : 63 kg

J’ai donc repris un peu de poids, après en avoir perdu beaucoup…

Voir ci-dessous mes résultats :

Bilan_biologique_sanguin_31082012 Electrophorèse au 06092012 Proteine au 06092012 Sérologie au 06092012

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Je vais avoir froid si je mange cru ?…

Je vous invite à regarder cet article, j’ai beaucoup apprécié de le lire :

Comment manger cru en hiver ?

http://doucefrugalite.wordpress.com/2013/01/07/comment-manger-cru-en-hiver/

 

—-

Je mange cru et je constate que je supporte des températures bien plus basses qu’auparavant. Quand j’hésitais à passer au cru, le manque de chaleur me posait question. Une amie m’avait invité à commencer en mangeant mon repas cru avec une simple tisane pour réchauffer si j’en ressentais le besoin. J’ai fais plusieurs repas avec ma tisane prête à boire et qui finalement s’est avérée très rapidement inutile : j’avais chaud et un regain d’énergie ! Ceci dit, il m’est arrivé, en cas d’inconfort au niveau du ventre suite à une détoxination ou à une association alimentaire difficile à digérer, d’avoir envie de réchauffer mon ventre : là j’ai utilisé une bouillote ! Et puis la casse fistula, plante digestive très efficace pour moi, m’a été d’une aide précieuse !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS