Cueillons… des noix d’Amérique

Les noyers d’Amérique (Junglans nigra), malgré ce que leur nom semble supposer, poussent également en France !

Et produisent des noix au goût incomparable.

Quand elles sont fraîches, leur bogue est jaune ou verte, et leur odeur est très parfumée, avec une note citronnée.

Il faut dire qu’il faut être motivé… En plus de devoir casser leur coque extérieure, il faut ensuite casser leur coquille ! Et celle-ci est TRES dure, rien à voir avec celle de nos noix de Grenoble.

Pour ma part, j’y arrive avec l’Easy-cracker (http://fr.orkos.com/Default.aspx?tabid=118, conçu spécialement pour les coquilles très dures, telles les noix de macadamia, entre autre), mais pas sans effort ! Et comme chaque chaque cerneau de noix est séparé par la coquille, il ne suffit pas de la casser une seule fois…

On peut aussi les casser avec de gros cailloux, mais ceux-ci cassent parfois avant les noix !

Mais cela stimule le plaisir des choses qui demandent de la persévérance et cela empêche d’en manger trop !

D’ailleurs, encore faut-il trouver le petit coin de nature où on puisse les cueillir…

On peut aussi les manger sèches, on les trouve d’ailleurs sèches tout au long de l’année, il semble qu’elles craignent moins le gel que les autres noix.

Fraîches, leur goût est d’ailleurs intense, un peu fleuri, tandis qu’il est plus subtilement épicé quand elles sont sèches. Certains les préféreront donc sèches, tandis que d’autres en raffoleront plutôt à cette période de l’année.

Plus d’infos

http://fr.wikipedia.org/wiki/Noyer_noir

 

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

7 réflexions au sujet de « Cueillons… des noix d’Amérique »

  1. Le 19 09 2015.
    Si vous avez l’occasion de passer en charente maritime du côté de Sablonceaux près de Saujon (17),un superbe noyer d’Amérique de 150 ans volerait presque la vedette au bâtiment déjà estimable qu’est l’abbaye.Les deux curiosités sont à admirer.Bonne ballade.

  2. Bonjour,
    j’essaie de manger le plus naturellement possible depuis 50 ans, je me porte assez bien, je n’ai aucun traitement médical, je dors bien
    et je voudrais continuer encore une centaine d’années.
    Bien cordialement

    Jeanine GERMAIN

  3. Effectivement c’est un sport pour ouvrir les noix, pour ma part c’est avec un étau que j’ai réussi à trouver le fruit.
    J’aime l’odeur des bogues lorsqu’elles sont tombées au sol et c’est pour cette raison que j’ai voulu en savoir plus sur l’intérieur.
    Avec les noix nous pouvons sans aucun doute faire les même recettes qu’avec celles de Grenoble ?
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>