Kakis, pour le plaisir des yeux

A présent que les feuilles changent de couleur et tombent, les kakis ne sont que plus visibles et toujours aussi  bons !

Voici quelques photos, pour le plaisir des yeux et mettre en appétit.

C’est assez fou de voir le nombre de gens qui ne cueillent jamais leurs kakis, ou encore qui pour l’instant les laissent perdre car ils sont persuadés qu’il ne faut en manger qu’une fois les premières gelées passées !

Des mini-kakis, au goût différent

Le résultat d’une seule petite cueillette sur un arbre (sans compter tous ceux mangés…)

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Le temps des kakis !

Connaissez-vous les kakis ? Ce sont ces fruits rouges quand ils sont mûrs (ou sinon oranges, voire jaunes) qui ressemblent un peu à des tomates. On en trouve en Asie et dans d’autres pays tropicaux, mais on en trouve tout aussi bien en France !

Et les kakis fraîchement cueillis sont INCOMPARABLES aux kakis qui sont vendus. En général, ces derniers sont importés d’un autre pays, et même s’ils viennent d’Europe, il demeure qu’il s’est écoulé du temps entre leur cueillette et leur vente. Ce qui fait qu’ils sont extrêmement rarement vendus à pleine maturité et ont donc un plus ou moins goût âpre, soit dès le début, soit pour signifier l’arrêt, mais relativement rapidement.

Les kakis vraiment mûrs sont incroyablement doux et fondants. Ils n’ont rien d’écoeurant et l’on peut les savourer avec ravissement.

DSC04385

Reste à trouver des plaqueminiers (les arbres à kakis !)… Ce sont des arbres plutôt hauts, portant des fruits oranges et rouges.

 

Habituellement, les kakis sont mûrs en décembre. Cette année, à Grenoble, on en trouve des mûrs depuis au moins une dizaine de jours. Et les plaqueminiers sont encore bien verts.

DSC04380

Les plaqueminiers étant hauts, il faut par contre se munir d’un cueille-fruits. Ou bien sans doute bien savoir grimper aux arbres ? Se munir d’une échelle également…

DSC04383

A noter : cueillir des kakis à la tombée de la nuit n’est pas idéal, on ne voit plus la couleur des fruits…

On peut aussi cueillir des kakis à laisser mûrir, pour des raisons de commodité, mais en sachant que ce n’est pas l’idéal.

DSC04384

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plaqueminier

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS