Quand la nature se fait généreuse

Oups, ce post est resté au placard pendant 2 semaines, au moins. Il reste toujours des mirabelles, mais c’est la fin !

Qui a dit que la nature n’était pas généreuse ?

Cela fait plus d’une semaine que nous nous nourrissons de mirabelles que nous cueillons sur un terrain laissé à l’abandon, le midi.

D’habitude, nous consommons uniquement les mirabelles cueillies sur place.

Mais ce midi, après une soirée orageuse, le sol était jonché de fruits ! Pour ne pas les laisser pourrir, nous en avons donc rempli nos poches et vêtements. Plusieurs kilos de mirabelles, et mûres à point. Et ce n’était que celles qui étaient par terre, au pied des arbres.

Et il y avait les premières quetsches mûres de la saison.

Quand on pense que certains n’ont pas assez à manger et que personne ne songe à cueillir tous ces fruits que la nature nous offre généreusement. Que les magasins sont remplis de fruits pas assez mûrs… Que les gens sont souvent obligés de les faire cuire, pour combler le goût sucré qu’il leur manque lorsque leur maturité n’est pas suffisante…

Alors que le plaisir de manger sur place est incomparable ! Surtout lorsque les fruits sont légèrement chauffés par le soleil… Que certains fruits un peu trop mûrs ont une saveur de confiture sublimée… Qu’il n’y a rien de tel que de manger aux côtés des arbres, ces hôtes qui nous font l’honneur de nous accueillir à leur côté et nous nourrir avec abondance…

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS