Un produit de la ruche méconnu : le couvain

La première fois que j’ai goûté au couvain, je n’avais encore jamais vraiment mangé d’insectes en conscience, et je dois dire que j’ai eu une légère appréhension à l’idée de manger des larves d’abeilles !

En effet, le couvain se définit comme l’ensemble des œufs, larves et nymphes abrités dans les alvéoles fabriquées par les ouvrières. La chambre à couvain se trouvé généralement dans les caisses inférieures de la ruche. Certaines de ces alvéoles contiennent également du pollen, du nectar ou du miel, servant à nourrir les larves.

Le couvain se conserve au frais.

Alors, quel goût a le couvain ? Pour moi, il a un goût très crémeux évoquant un peu le yaourt, mais bien sûr en bien différent… et meilleur !

J’ai aussi goûté du couvain où les « bébés abeilles » avaient déjà la forme des abeilles, c’est beaucoup moins crémeux mais, à mon goût, encore meilleur, surtout que celui que j’ai mangé contenait du nectar.

Par contre, j’ai goûté ce week-end du miel en rayon contenant quelques larves en son centre, donc ce couvain contenait du miel et je dois dire que le « couvain au miel » est… wahou !

 

En faisant quelques recherches sur internet, j’ai vu qu’il existait même un élixir au couvain. Mais le couvain tel quel a les mêmes vertus, sinon plus, coûte moins cher, est meilleur et plus nourrissant, et c’est la forme sous laquelle l’offre la nature !

5 réflexions au sujet de « Un produit de la ruche méconnu : le couvain »

  1. Dommage de manger des larves d’abeilles en sachant qu’il y a une forte mortalité d’abeilles , je crois qu’il y a suffisamment d’autres aliments pas besoin de contribuer a la mortalité de nos abeilles qui sont très importante a l’eco systéme
    en tant qu’apicultrice je me bats chaque année a garder mes ruches vivantes entre le climat et les pesticides et maintenant la mode de manger des larves d’abeilles elles ont vraiment trop sur leurs dos

    • Apiculteurs moi aussi je pense que tu te trompe:
      Dommage que cette mode n’ai pas prise, ce serai peut être une chance pour la survie des abeilles.
      Supprimer le couvain d’une ruche est une bonne alternative aux produits chimiques pour le traitement des maladies des abeilles (antibiotiques pour la loque et acaricide pour le varroa). La production de miel sera moindre mais nous mangeons déjà trop sucré…!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.